Feuilleter ce livre

Champion et Ooneemeetoo

Tomson Highway

Date : Avril 2019
Genre : Romans et récits
Collection : Roman
ISBN : 9782897441555
Pages : 371

Champion et Ooneemeetoo, ce sont deux frères cris nés d’aurores boréales, élevés au rythme des rires et des sabots de caribou martelant le sol de la toundra. Un jour, ils sont envoyés très loin dans le sud dans un pensionnat autochtone, où une tout autre réalité les attend. Heureusement, la Reine blanche veille sur eux. Imprégnés à la fois de la magie et de l’humour de la culture crie, et du potentiel rédempteur de l’art, les frères se fabriqueront, l’un par la musique et le théâtre, l’autre par la danse, une liberté nouvelle.

Véritable oeuvre d’équilibriste, le roman dépeint les rêves et les écueils que vivront ces garçons écartelés entre deux univers, et livre un hommage saisissant au pouvoir des récits.

Dans la préface inédite à cette réédition, le romancier Louis Hamelin écrit qu’« on ne peut qu’admirer le caractère terriblement prémonitoire de ce Champion et Ooneemeetoo » paru plusieurs années avant les excuses officielles du Parlement canadien pour la création des pensionnats autochtones et l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Publié en anglais en 1998 sous le titre Kiss of the Fur Queen puis en français par Prise de parole en 2004, Champion et Ooneemeetoo connaît un succès qui ne se dément pas. Servi par une traduction extraordinaire signée Robert Dickson, il s’agit du seul ouvrage traduit de la collection BCF, qui pérennise les classiques de la littérature franco-canadienne.

Dans les médias

[...] le véritable exploit, celui qui élève cette matière riche et imagée à la tranquille dignité du chef-d’œuvre, est l’incontestable maîtrise avec laquelle [l’auteur] marie la gravité de son sujet et un humour dévastateur pour transformer ce récit d’un épisode sordide de l’histoire canadienne en un formidable opéra baroque.

– Louis Hamelin, Le Devoir

Voici l’incarnation de la troisième solitude canadienne […]. On dit qu’il est le Michel Tremblay des Premières Nations. Que sa plume a fait progresser la cause des Amérindiens bien plus que toutes les crises politiques.

– Danielle Laurin, L’Actualité / Courrier international

Probablement le premier écrivain autochtone du Canada digne de ce nom. Tomson Highway possède le souffle d’un vrai conteur, l’envergure pour ramasser l’expérience des générations dans le sillage de son récit, le lyrisme pour évoquer l’univers poétique de l’imaginaire cri, et la personnalité forte de ceux qui marquent leur époque.

– François Girard, Recherches amérindiennes au Québec

Auteur

Tomson Highway

Auteur et musicien cri, Tomson Highway est l’un des auteurs les plus réputés du Canada. Né dans une région isolée du nord du Manitoba, il a étudié à l’Université du Manitoba, à Londres (Angleterre) et à l’université Western en Ontario, d’où il détient des baccalauréats en musique et en anglais. De 1986 à 1992, il est directeur artistique de Native Earth Performing Arts Inc., la seule troupe de théâtre autochtone professionnelle de Toronto.

Il est l’auteur des pièces The Rez Sisters (1988, prix Dora Mavor Moore) et Dry Lips Oughta Move to Kapuskasing (1989, prix Dora Mavor Moore et Chalmers, en traduction française, Dry Lips devrait déménager à Kapuskasing, 2009). En 1998, Highway publie un premier roman, Kiss of the Fur Queen (en traduction française, Champion et Ooneemeetoo, 2004), qui obtient un grand succès critique et populaire et devient rapidement un best-seller au Canada. Il a également publié, en anglais et en cri, une trilogie de livres pour enfants intitulée Songs of the North Wind.

Lauréat de prix littéraires, membre de l’Ordre du Canada et détenteur de plusieurs doctorats honorifiques, Tomson Highway est une figure de référence et une voix de l’espérance. Ses œuvres sont au programme d’études dans des écoles et universités canadiennes et européennes.

Lire la suite