Feuilleter ce livre

Une dent contre l’ordinaire

Charles-Étienne Ferland

Date : Février 2019
Genre : Nouvelles
Collection : Nouvelles
ISBN : 9782897441586
Pages : 121

Il y a des coutumes qu’on s’explique mal. Par exemple, cette tradition de maintenir nos ancêtres vivants dans des cuves de conservation. Ou bien cette obsession avec l’efficience postale, jusque dans l’au-delà. Et que dire des nouvelles tendances : des poissons rouges à l’apéro ? des pesticides numériques ? des voyages à l’étranger par le truchement des rêves ? Vues à hauteur d’humains, d’animaux ou d’insectes, ces situations révèlent un monde sens dessus dessous, délicieusement décalé et rigoureusement curieux.

« Central taco, ici la Lune ! » L’appel est lancé : de la Saskatchewan à la Nouvelle Europe en passant par la basse-ville d’Ottawa et les fonds marins, les quatorze nouvelles d’Une dent contre l’ordinaire promettent une plongée dans l’univers abracadabrant d’un auteur qui n’a pas fini de nous étonner.

Dans les médias

Charles-Étienne Ferland fait voir non seulement la vaste palette de son inventivité, mais aussi son sens du dialogue, qui donne du rythme à ses histoires.
Quant à ses descriptions, elles sont suffisamment efficaces pour presque nous faire croire à l’inimaginable. Ferland le démontre : les connaissances scientifiques sont sans égal pour nourrir l’inventivité !
– Josée Boileau, Le Journal de Montréal

Deuxième parution de Charles-Étienne Ferland, Une dent contre l’ordinaire témoigne de son potentiel grandissant. […] Si vous souhaitez découvrir ses écrits, je vous invite à mettre « votre plus beau scaphandre » et à plonger dans les abysses chatoyants d’Une dent contre l’ordinaire. En plus de proposer de courtes mais réjouissantes escales en territoires surréalistes, le livre vous donnera sans doute envie, comme à moi, de suivre l’imaginaire vrombrissant de Charles-Étienne Ferland.
– Ariane Gélinas, Lettres québécoises

Je voudrais souligner la couverture du recueil, très accrocheuse, un dessin original de l’illustratrice Camille Pomerleau […] Ce dessin représente très bien la bizarrerie du recueil.
– Josée Boileau, RadioVM

J’ai adoré aussitôt que j’ai commencé ma lecture !
Je vous suggère fortement Une dent contre l’ordinaire peu importe l’âge que vous avez; c’est très intéressant, ludique et divertissant.
– Isabelle Gobeil, Y’a pas deux matins pareils, Radio-Canada Toronto
 

Je souligne au passage l’initiative (trop rare) des éditions Prise de parole de publier un recueil de nouvelles d’imaginaire, ainsi que de le doter d’une jolie couverture à rabats et d’une mise en page avenante.
– Ariane Gélinas, Lettres québécoises

Une dent contre l’ordinaire est bien entendu un recueil de nouvelles, mais surtout un cabinet de curiosités, une boîte à surprises, un thésaurus décalé. Peut-être aussi un cirque ambulant. Dans un style rapide et hautement coloré, Charles-Étienne Ferland s’engage à nous faire visiter toutes les dimensions possibles et à nous présenter une gastronomie futuriste, un fiasco de métaespionnage, des créatures murales, un brin de folie, quelques protagonistes inquiétants, une vengeance familiale, des mystères à tous coups, des bonds dans le temps… Les nouvelles, tantôt rigolotes, tantôt sombres, explorent la nature humaine sous tous ses angles et nous font rendre compte que l’ordinaire est parfois effectivement trop terne. Tout un rendez-vous !
– François-Alexandre Bourbeau, librairie Liber

Dans ce recueil de nouvelles se côtoient des histoires où l’absurde vient parfois troubler les cartes, des histoires où la science-fiction ressemble étrangement à la réalité pour, au final, nous peindre un monde complètement extraordinaire sous toutes ses coutures. […] Les histoires que nous propose Charles-Étienne Ferland ne sont pas banales. Les problèmes de communication entre les personnages, les éléments irréalistes, les phrases à la tournure parfois étrange viennent mettre notre cerveau sens dessus dessous.
La Bibliomaniaque

Ferland propose à ses lectrices et lecteurs une prose piquée de réel mais profondément plantée dans un imaginaire illimité. Les aventures suivent leur propre logique, renversent le quotidien, se déroulent à l’encontre des habitudes et dévissent la normalité des choses et des faits sans en faire cas. Lectrices et lecteurs dévoreront ces étranges nouvelles, si bien frappées que rien n’y est « ordinaire ».
– Catherine Parayre, Voix plurielles

Auteur

Charles-Étienne Ferland

Titulaire d’une maîtrise en écologie des insectes de l’Université de Guelph, Charles-Étienne Ferland est auteur, entrepreneur et entomologiste. Il a publié le roman Dévorés chez L’Interligne (2018) et le recueil de nouvelles Une dent contre l’ordinaire chez Prise de parole (2019). Son reportage sur les insectes de l’Équateur The Yanayacu Expedition est disponible en ligne. Outre les insectes et l’écriture, il s’intéresse au piano et au dessin.

Lire la suite