Feuilleter ce livre

Lettres à mon ami américain : 1967-2003

Édition annotée et préparée par Benoit Doyon-Gosselin

Gérald Leblanc, Benoit Doyon-Gosselin

Date : Novembre 2018
Genre : Études littéraires
Collection : Agora
ISBN : 9782897441234

Le présent ouvrage rassemble 161 lettres de Gérald Leblanc envoyées à Joseph Olivier Roy, un enseignant américain de descendance acadienne, entre 1967 et 2003. Centrée à ses débuts sur la passion commune des deux hommes pour la lecture, la correspondance s’élargit avec les années en une chronique politique, culturelle et sociale de l’Acadie; elle témoigne aussi de leurs quêtes personnelles, de leurs états d’âme et de leurs amours.

Les lettres offrent avant tout un accès direct au fond de la pensée du grand autodidacte qu’était Leblanc. Écrites avec beaucoup de liberté, de manière parfois tranchante, on y découvre une volonté de faire éclater les frontières, de s’inscrire dans le monde. Elles permettent de porter un regard neuf sur la trajectoire de l’écrivain dans la sphère littéraire, mais aussi de comprendre l’évolution de ses idées sur le plan social et sa réflexion singulière sur la culture acadienne.

En raison de son volume et de sa durée dans le temps, cette correspondance est la plus importante du fonds d’archives Gérald-Leblanc. Elle fournit d’intéressantes clés pour quiconque veut en apprendre davantage sur l’un des grands écrivains de la modernité acadienne.

Dans les médias

C’est un ouvrage fort passionnant, il faut prendre le temps de lire ces lettres […] c’est notre société nord-américaine dans l’ensemble que l’on retrouve dans [l’ouvrage].

– Jean-Paul Moreau, Culture géniale

Auteur

Gérald Leblanc

Gérald Leblanc est originaire de Bouctouche, en Acadie. Poète prolifique, il a publié onze recueils, dont Géographie de la nuit rouge (1984), L’extrême frontière (1988), Complaintes du continent (1993, prix Estuaire des Terrasses Saint-Sulpice), Éloge du chiac (1995) et Le plus clair du temps (2001).

Animateur littéraire hors pair, il a dirigé les Éditions Perce-Neige de Moncton à compter de 1991 jusqu’à son décès. Au cours de cette période, il a organisé de nombreuses soirées et rencontres littéraires. Il a codirigé la première anthologie de la poésie acadienne. Il a également été l’un des principaux paroliers du groupe 1755, qui a fait fureur dans les années 70. On lui doit quelques classiques de la chanson acadienne, donc certains repris par Marie-Jo Thériault.

En 1993, Gérald Leblanc remportait le prix Pascal-Poirier du gouverneur du Nouveau-Brunswick pour l’ensemble de son œuvre.

Il est décédé en 2005.

Lire la suite

Benoit Doyon-Gosselin

Benoit Doyon-Gosselin est professeur agrégé et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires à l’Université de Moncton. Ses domaines de recherche sont la littérature acadienne et les littératures francophones en milieu minoritaire. Il s’intéresse également à la sociologie de la littérature et aux liens entre l’espace et la littérature.

Lire la suite