Feuilleter ce livre

Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands

Stefan Psenak

Date : Septembre 2018
Genre : Poésie
Collection : Poésie
ISBN : 9782897441449

je ne suis plus au centre
d’aucun univers
personne n’attend mon prochain livre
je sais maintenant
que la mort n’est pas d’actualité

il y a dans le détachement
une lucidité rassurante
des moments
qui confèrent presque à la grâce
si près qu’on peut la sentir

cela me suffit
ce théâtre d’ombres
à l’intérieur de soi

Les deuils sous toutes leurs formes traversent une existence et suscitent colère, regret, angoisse, tristesse, que la poésie parvient à apaiser. Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands propose un pèlerinage à la fois universel et intime vers la connaissance de soi. Ce recueil, qui marque le retour de Stefan Psenak à la poésie après une quinzaine d’années de silence, est celui d’un poète qui s’est éloigné de l’urgence par de longs détours et qui a retrouvé dans la douleur et la pensée en marche un chemin vers la parole.

Dans les médias

j’ai trouvé [dans le recueil] des choses très très belles […] ce bouquin-là va probablement vous convaincre de lire d’avantage de poésie.
– René Homier-Roy, Culture Club

Auteur

Stefan Psenak

Stefan Psenak est né à Joliette en 1969. Poète, dramaturge, romancier et nouvelliste, il a fait paraître une quinzaine de livres, dont les recueils Du chaos et de l’ordre des choses (prix Trillium) et La beauté (finaliste au prix du Gouverneur général).

Tour à tour agent de communications, journaliste, chroniqueur, éditeur, rédacteur en chef, professeur au collégial et traducteur, il a dirigé les Éditions L’Interligne et la revue Liaison de 1997 à 2003 avant de fonder sa boîte de services linguistiques et de communications. En 2014, après un passage remarqué en politique municipale, où il a présidé la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine de la Ville de Gatineau, il a fait un retour dans le domaine des communications et des relations publiques. Il est aujourd’hui à la tête de Vision centre-ville, une association commerciale qui œuvre à la revitalisation du centre-ville de Gatineau. Depuis août 2017, il tient une chronique d’humeur hebdomadaire à l’émission Les Matins d’ici, sur les ondes d’Ici Radio-Canada Première.

Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands marque son retour à la poésie après une quinzaine d’années de silence.

Lire la suite