Feuilleter ce livre

Du chaos et de l’ordre des choses

Stefan Psenak

Date : Décembre 2000
Genre : Poésie
Collection : BCF
ISBN : 9782921365956

«Elle dégringole les vingt-cinq marches qu’elle avait réussi à gravir de peine et de misère, en s’appuyant sur son ombre. Sa blouse est ouverte sur ses seins. Son maquillage a coulé. Du haut de l’escalier, il la regarde lever les yeux vers lui. Des yeux infiniment durs et infiniment sauvages à la fois, qui ne demandent rien. C’est alors qu’il se résigne à descendre, la ramasse par le bras, la relève sans ménagement et lui hurle au visage qu’elle est une salope.»

C’est ainsi que s’amorce ce récit poétique, avec la rencontre de cet homme et d’une femme ravagée par la vie. Tout de suite, il n’a qu’une pensée : la sauver, contre son gré s’il le faut. Ils formeront un couple. Il ne sera plus seul.

«Cet homme, épris de la femme impure, est animé par une quête qui ne le laissera plus jamais, qui motive chacun de ses gestes. C’est là le commencement et le recommencement de cette histoire. La beauté stylistique du recueil de Stefan Psenak repose sur cette rencontre maintes fois répétée, maintes fois condamnée, entre l’homme et la femme. Du chaos et de l’ordre des choses en est la fable tragique et essentielle : la «sainte écriture», en quelque sorte, d’une histoire qui finira mal. Cela, nous le savions dès les premières pages.» (Extrait de la préface de François Paré)

Dans les médias

Du chaos et de l'ordre des choses représente un recueil de poèmes intimes dans lesquels l'usage original dela langue poétique nous mène à une nouvelle vision des possibilités qu'offre la vie.

– Jury, Prix Trillium 1999.

La force extraordinaire de cette œuvre ne tient pas en premier lieu au travail formel des mots […] mais à l'intelligence subtile de la narration. Car le récit a pour l'auteur un pouvoir didactique, exemplaire, qui, échappant finalement à son oeuvre strictement poétique, trouve ici sa plus grande réalisation.

– Extrait de la préface de François Paré. 

Auteur

Stefan Psenak

Poète, dramaturge, romancier et nouvelliste, Stefan Psenak a fait paraître une quinzaine de livres, dont les recueils Du chaos et de l’ordre des choses (prix Trillium) et La beauté (finaliste au prix du Gouverneur général).

Tour à tour agent de communications, journaliste, chroniqueur, éditeur, rédacteur en chef, professeur au collégial et traducteur, il a dirigé les Éditions L’Interligne et la revue Liaison de 1997 à 2003 avant de fonder sa boîte de services linguistiques et de communications. En 2014, après un passage remarqué en politique municipale, où il a présidé la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine de la Ville de Gatineau, il a fait un retour dans le domaine des communications et des relations publiques. Il est aujourd’hui à la tête de Vision centre-ville, une association commerciale qui œuvre à la revitalisation du centre-ville de Gatineau. Depuis août 2017, il tient une chronique d’humeur hebdomadaire à l’émission Les Matins d’ici, sur les ondes d’Ici Radio-Canada Première.

Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands marque son retour à la poésie après une quinzaine d’années de silence.

Lire la suite