Feuilleter ce livre

Mattawa. À contre-courant

Benoît Cazabon

Date : Février 2012
Genre : Romans et récits
Collection : Roman
ISBN : 9782894232637

Ancrée dans la communauté naissante de Mattawa à la fin du 19e siècle, alors que le chemin de fer ouvre le Canada vers l’Ouest, ce roman présente les enjeux de la migration québécoise dans ce Nouvel-Ontario à certains égards peu accueillant. On y fait état de la dureté de la vie dans les chantiers, qu’ils soient ceux du bois ou des chemins de fer; de la mainmise des company sur leur companytown et de leur résistance à l’endroit des citoyens qui souhaitent fonder une municipalité; des enjeux entourant l’établissement de services de santé et surtout scolaires; des frictions entre anglophones et francophones, dont le point culminant sera la promulgation du règlement XVII en 1912, règlement qui interdisait l’enseignement du français dans les écoles en Ontario.

Dans les médias

Voilà un texte fort intéressant, de par son contenu mais aussi de par son écriture, un texte de qualité, bien structuré également, qui illustre, à n'en pas douter, la lutte que certains des nôtres ont dû mener pour faire reconnaître leurs droits.

– Aurélien Boivin, L'Omapalien du Québec, vol.16.

Cazabon réussit, avec une écriture plus que soignée, à faire parler l’histoire d’un pays qui est né de peine et de misère à la suite de la Confédération canadienne de 1867.

– Véronique Sylvain, Liaison.
 

Auteur

Benoît Cazabon

Benoît Cazabon est un linguiste influent de l’Ontario français. Il a été professeur dans les universités de l’Ontario (à Sudbury, Ottawa et Toronto) de 1973-2009. Il a aussi été co-fondateur de l’Institut franco-ontarien en 1978 et son directeur quatre années, fondateur et directeur du Centre des langues officielles à L’Université Laurentienne et fondateur et directeur du Centre de recherche en éducation du Nouvel-Ontario de l’Institut des études pédagogiques de l’Ontario (1989-1990). En 1987, il fonde également l’Alliance canadienne des responsables et des enseignants et enseignantes en français (ACREF), qu’il dirige jusqu’en 2002.

Il s’intéresse plus particulièrement à la sémiologie et l’herméneutique, aux représentations symboliques, aux notions d’identité et d’appartenance, à la pensée rationnelle et aux idéologies. Il compte plus de 25 publications autonomes et une centaine d’articles critériés

Lire la suite