denise truax reçoit un doctorat honorifique de l’Université Laurentienne

La carrière de denise truax, directrice de l’édition et codirectrice générale des Éditions Prise de parole, est reconnue par l’Université Laurentienne.
L’institution sudburoise lui remettra un doctorat honorifique en lettres ce jeudi.

Félicitations à denise pour son apport exceptionnel des 31 dernières années au sein de la maison !

Un riche parcours dans l’édition franco-canadienne

denise truax fait ses débuts en édition à Ottawa comme rédactrice en chef de la revue Liaison (1978-1983) et fondatrice des Éditions L’Interligne, en 1981.
En 1988, elle prend la barre des Éditions Prise de parole, où elle occupe les postes de direction éditoriale et générale. Au fil des ans, elle augmente la cadence des publications et diversifie les activités de la maison, qui publie maintenant 16 à 18 titres par année dans les genres suivants : poésie, théâtre, romans et récits ainsi que des études et des essais. Sous sa gouverne, de nombreux ouvrages ont reçu des prix prestigieux, dont trois prix du Gouverneur général (deux à Jean Marc Dalpé et un à Robert Dickson) et plusieurs prix Trillium.
Très active au sein des institutions et associations culturelles et du livre, denise truax contribue à la création du Salon du livre de Sudbury ainsi qu’à celle du Regroupement des éditeurs franco-canadiens. Elle siège au conseil d’administration de la Fédération culturelle canadienne-française, organisme qu’elle préside de 1993 à 1997, ainsi qu’à celui du Conseil des arts de l’Ontario. L’excellence de son parcours est récompensée par le prix du Salon du livre du Grand Sudbury, le prix du Nouvel-Ontario ainsi que le prix Hommage de la Fédération culturelle canadienne-française. Sous sa gouverne, la maison d’édition remporte le Community Builders Awards of Excellence, catégorie des arts, en 2012, et est finaliste au prix du premier ministre pour l’excellence artistique en 2013 et en 2015.
Depuis 40 ans, denise truax met son immense savoir-faire et son amour des livres au service des écrivaines et écrivains du Canada français. Elle consacre ses énergies autant à faire émerger les voix de la relève qu’à accompagner dans la durée plusieurs auteurs d’exception. Sept d’entre eux ont d’ailleurs reçu un doctorat honorifique de la Laurentienne : Herménégilde Chiasson, Robert Dickson, Tomson Highway, Jean Marc Dalpé, Patrice Desbiens, Gaétan Gervais et Marguerite Andersen.

Quelques témoignages d’autrices et d’auteurs

«Socrate se disait imitateur de sa mère qui exerçait la profession de sage-femme. Il comparait sa pédagogie à la maïeutique, à l’art d’aider les personnes à accoucher des pensées dont elles sont enceintes sans le savoir. Cela ressemble beaucoup à ce que tu fais, denise, à Prise de parole. La maison d’édition est comme une maternité où tu te dévoues comme sage-femme-en-chef depuis 1988. Merci de nous avoir aidés à accoucher de nos œuvres…»
– Melchior Mbonimpa

«Avec patience et générosité, tu as su guider un grand nombre d’auteurs vers la publication. Grâce à ton soutien et aux critères de qualité de Prise de parole, certains ont récolté de prestigieux prix littéraires. La communauté de l’Ontario français t’est reconnaissante depuis longtemps et cette distinction vient couronner tes années de dévouement.»
– Michèle Vinet

«En tant que directrice de Prise de parole tu as su créer un mouvement qui dépasse nos frontières et qui se fait l’écho d’un Canada français qui s’affirme de plus en plus dans les mots et les idées. […] Tu es une alliée précieuse et les rencontres que nous avons eues m’ont souvent inspiré, motivé et encouragé. Tu es une militante et cette résistance se traduit dans plusieurs dimensions, mais je crois que c’est autour des livres que ton impact aura été le plus déterminant. Les livres, les écrits restent et c’est ce qui les rend nécessaires et attachants. Félicitations et bravo pour ce parcours, cette détermination et cet honneur.»
– Herménégilde Chiasson

Deux portraits de denise truax réalisés à l’occasion des 40 ans de Prise de parole

Laisser un commentaire