Daniel Aubin, poète officiel de Sudbury, livre un texte fort à l'occasion de la Fête de la culture

Sudbury – Le vendredi 28 septembre 2012

Devant un parterre de fêtards et de dignitaires Daniel Aubin a lu ce poème spécialement conçu pour l’occasion

parce qu’il faut parfois se placer en périphérie de la parade promulguée
pour nous voir nous vous tous citoyens de Sudbury
se presser à paraîtres prêts à performétisser les métaux
malaxer le magma se caler dans le carburendement
artifinancier

because there’s more to it than dump trucks drill bits and spreadsheets
counting down the hours to shopping for concrete
plans to flatten and four lane the way to work and back
to work the machine and make it work for you and me and we
are all together tethered to the rock with rusty trains of
thought bubbles or clouds of smoke signals
screaming here we are we live up hear us sound
the five alarm fire it up up and away

pour célébréveillonner les richesses surnaturelles
qui parsèment le paysage humain en temps de
libertélévisés rarement apprivoisés par l’art
de se dire des reconstructeurs et raconteurs de récits
qui surpassent la culture comptabilisée

comment valoriser ou dévaloriser les épiphanies
provoquées par pinceaux prophètes
racontées par ruisseaux enregistrés
cultivées par crayons caressés

c’est simple ça ne se compte m-p-t-e pas
the priceless e-m-p-t-y page

you can’t count the dreams retained thanks to
exquisitely quilted songs and refrains refined
in the smelter of our hearts and minds
making marvels from the muck

so the city might be sculpted surpassing
ressource economy resurrected
réveillons nous et réveillonnons
que nos réalitrêves rayonnent
et ressuscitent les dialogues dénudés
de mystérieux développements économystiques

for the poets publicists and playwrights
pour les peintres les comédiens et les clowns
musiciens magiciens de la mode indéterminée
for fiddlers and whistlers and whittlers of wood
sculptors singing of course we could
we did and we’ll do it all again

que le cratère se transforme en points de beauté
pluriels surréels scintillants
par nous sacrés sudburois
désormais devenus grands
let’s make this great city

greater

Daniel Aubin chez Prise de parole :

À paraître : Néologirouettes (novembre 2012)
Déjà paru : Plasticité

 

 

(cliquez sur l’image pour lire un extrait)

Laisser un commentaire