Daniel Poliquin

Daniel Poliquin est né à Ottawa le 18 décembre 1953 ; il paraît son âge et s’en fiche pas mal. Ses ouvrages lui ont valu maintes distinctions : docteur honoris causa de l’Université d’Ottawa, chevalier de l’Ordre de la Pléiade, membre de l’Ordre du Canada et chevalier de l’Ordre des arts et lettres de la République française. L’ONF lui a déjà consacré un documentaire, L’écureuil noir de Fadel Saleh, 1999. Ses romans les plus connus sont L’Obomsawin, L’écureuil noir, L’homme de paille et La kermesse, tous primés. Il est également traducteur littéraire, ayant francisé plusieurs romans d’écrivains célèbres, notamment Jack Kerouac, Mordecai Richler et Douglas Glover. Il partage son temps entre Ottawa, dont on dit qu’elle est la capitale de son œuvre, et la Nouvelle-Écosse, dans une maison centenaire, sur une terre fruitière, à deux pas de la mer. Si on vous dit qu’il est heureux, il vous confirmera lui-même que c’est vrai.
(Daniel Poliquin sur lui-même. Tiré de Lire Poliquin)

L’Obomsawin
Lire la suite
Nouvelles de la capitale suivi de Le Canon des Gobelins
Lire la suite
Temps pascal
Lire la suite