Vient de paraître – La littérature franco-ontarienne depuis 1996

Littérature franco-ontarienne depuis 1996_brLa littérature franco-ontarienne depuis 1996

Nouveaux enjeux esthétiques

Sous la direction de Lucie Hotte et François Ouellet

Collection « Agora »

Jusqu’à la parution, en 1996, de La littérature franco-ontarienne : enjeux esthétiques, les œuvres créées durant les années 1970 et 1980 en Ontario français avaient été essentiellement analysées sous l’angle identitaire, rarement en vue d’en dégager les caractéristiques et les enjeux d’écriture propres. À la suite de la parution de cette étude, la littérature franco-­ontarienne faisait son entrée dans le champ de la recherche savante.

Qu’en est­il de cette littérature vingt ans plus tard? Quels sont les auteurs qui ont émergé au cours de cette période? Et quelles sont leurs préoccupations esthétiques?

Sous la direction de Lucie Hotte et de François Ouellet, l’ouvrage réunit une douzaine de chercheurs. Sont analysées des œuvres fortes des deux dernières décennies, comme celles d’Andrée Lacelle, de Margaret Michèle Cook, de Gilles Lacombe et de Claude Guilmain, œuvres qui, souvent, ont été occultées par le succès des écrivains franco-­ontariens consacrés.

La littérature franco-ontarienne depuis 1996. Nouveaux enjeux esthétiques montre que les deux dernières décennies ont été marquées par l’apparition d’une littérature fortement décloisonnée, s’inscrivant en rupture avec la production qui a précédé; l’étude met au jour ce que signifie écrire en Ontario français au 21e siècle.

 

auteur-139auteur-157Lucie Hotte est titulaire de la Chaire de recherche sur les cultures et les littératures francophones du Canada et professeure titulaire au Département de français de l’Université d’Ottawa.

François Ouellet est professeur titulaire de littérature à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Laisser un commentaire