Vient de paraître : Chroniques du Nouvel-Ontario 3 : Les routes incertaines

Hélène Brodeur

Chroniques du Nouvel-Ontario 3 : Les routes incertaines

« Il allongea le bras pour décrocher le récepteur. Toute sa vie, il se souviendrait de ce geste avec une clarté hallucinante, pareil à ces tableaux que présente un film qui s’arrête soudain et fige sur l’écran un moment dans la vie des personnages. Plus tard, il se souviendrait que, quelques moments auparavant, il s’était félicité de l’augmentation du chiffre d’affaires de son établissement et s’était dit que, lorsque Paul reviendrait, ils auraient du capital pour amorcer l’expansion. Puis, la sonnerie du téléphone s’était fait entendre et désormais rien ne serait jamais pareil. »

Troisième et dernier tome des Chroniques du Nouvel-Ontario, Les routes incertaines suit le parcours sinueux d’une première génération née dans le Nord de l’Ontario, à l’époque turbulente de la Seconde Guerre mondiale.

L’entreprise commerciale des Marchessault réussira-t-elle ? Jean-Pierre deviendra-t-il médecin, comme il le souhaite ? Rose-Délima reverra-t-elle Donald, celui qu’elle aime mais que la guerre et la culture éloignent ?

En racontant la vie de deux générations de familles établies dans le Nord de l’Ontario, Hélène Brodeur fait revivre l’histoire de cette région depuis sa colonisation au début du 20e siècle jusqu’à l’éclatement du Canada français en 1968. Dans La quête d’Alexandre (prix Champlain), cette histoire s’ouvrait en 1913, alors que les familles essayaient de se tailler une place dans un pays fragilisé par les grands feux de forêts et la promulgation du Règlement 17; dans Entre l’aube et le jour (prix Le Droit), elle foulait la Grande Dépression des années 30, alors qu’une première génération née dans le Nord de l’Ontario cherchait désespérément à y gagner sa vie.

La parution des Routes incertaines dans la Bibliothèque canadienne-française complète la réédition de cette saga, « l’une des oeuvres les plus importantes de la littérature franco-ontarienne, tant par l’envergure que l’indéniable qualité littéraire ». – Doric Germain, Dictionnaire des écrits de l’Ontario français.

Fondées sur des faits historiques, des recherches exhaustives et des entretiens, les Chroniques du Nouvel-Ontario sont une mine de renseignement sur la géographie, la géologie et la toponymie, ainsi que sur l’évolution des relations entre anglophones, francophones et autochtones.

Hélène brodeur a été l’une des premières à raconter l’Ontario français, notamment en relatant l’histoire de la colonisation du Nouvel-Ontario. Son oeuvre lui a valu de nombreux prix et honneurs. Grande dame de la littérature franco-ontarienne, elle est décédée en 2010.

Roman • 283 pages

Ce livre est disponible en formats papier et électronique. Pour vous le procurer, rendez-vous chez votre libraire ou sur notre site : www.prisedeparole.ca. Si vous éprouvez des difficultés à obtenir un livre, n’hésitez pas à nous contacter.

Papier • ISBN 978-2-89423-275-0 • 15,95 $
PDF • ISBN 978-2-89423-345-0 • 10,99 $
ePub • ISBN 978-2-89423-530-0 • 10,99 $

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS
Sylvie Lessard • 705.675.6491, poste 202 • slessard@prisedeparole.ca

Laisser un commentaire