Feuilleter ce livre

Marjorie Chalifoux

Véronique-Marie Kaye

Date : Février 2015
Genre : Romans et récits
Collection : Roman
ISBN : 9782894239407
Prix : 22,95 $

  • Acheter ce livre en format PDF 16,99 $

  • Acheter ce livre en format ePub 16,99 $

Dans un quartier populaire d’Ottawa au milieu du siècle dernier, Marjorie Chalifoux, jeune couturière de dix-neuf ans, mène une vie rangée et silencieuse à l’ombre d’un père irascible – un homme étrange rompu dans l’art de la conversation avec les morts.

Son existence tranquille prendra un tournant inattendu, et pour cause : elle est enceinte d’un amoureux qui a eu la mauvaise idée de mourir dans un accident de voiture… Et elle doit l’annoncer à son père !

Poussée par le destin, elle cherchera à donner un nouveau sens à sa vie. Son périple, qui la mènera jusqu’à Montréal, lui fera rencontrer des personnages plus étonnants les uns que les autres. Elle goûtera à l’amour, aux plaisirs de la chair et apprendra – à son propre étonnement – qu’au fond d’elle-même se cachait une femme déterminée, débrouillarde, têtue et manifestement charmante.

Ce roman épique est teinté par un brin de folie très à propos, à la manière d’un Éric Dupont (La fiancée américaine, Marchand de feuilles) ou d’un Gabriel García Márquez. Empreint d’humour et de tendresse pour une humanité fragile, il laissera le lecteur ébloui par le talent de conteuse de l’auteure.

Prix littéraire Trilium 2017


 

Extraits de la revue de presse

Dans une écriture finement ciselée, la romancière réussit à faire vivre une protagoniste dont la vie est tellement ordinaire qu’elle est radieuse. C’est que la narration et les dialogues, eux, n’ont rien d’ordinaire. Entre le cynisme et la candeur, rien n’est laissé à la discrétion du subconscient, comme si ce dernier n’était l’apanage que des mieux nantis. Le père transige à la fois avec le surréel et le profane; les vivants interpellent les défunts dans le cadre de règlements de compte patents et de retrouvailles travesties. La fille, par conséquent, doit se façonner une vie qui est quelque part entre les tabous et l’expression sans retenue. Elle est tombée enceinte; son père l’exhorte à trouver l’incarnation du Saint-Esprit. Y convergent de fait gifles verbales et tendresse, puis grincements et soulagements. Quand on est né pour un petit pain, peut-on presque lire en filigrane, il ne faut pas prétendre à une viennoiserie.
– Jury du Prix littéraire Trillium

Cette chère Marjorie est une jeune femme à la fois candide, secrète et frondeuse dont la vie bascule en l'espace de quelques semaines dans le Canada francophone des années 1950. Son goût soudain pour les caresses des hommes lui procure plaisirs et ennuis, au grand désarroi du père Chalifoux, personnage plus grand que nature que les habitants de la Basse-Ville d'Ottawa consultent pour converser avec les morts. Marjorie n'est pas au bout de ses peines, mais c'est peut-être pour le mieux en fin de compte. Servi par une plume maîtrisée et un vocabulaire éclatant, ce petit bijou d'ironie est un roman populaire dénué des facilités du genre.
– Choix de Sébastien, Librairie Gallimard, site web

Des couples inusités sont rapprochés par la loupe folichonne de l’auteure. L’amour et la sexualité sont toujours abordés dans la légèreté, la sensualité et la fantaisie. On ne s’ennuie pas dans ce roman qui bondit d’une action, d’une émotion et d’un personnage à l’autre. Pour l’apprécier, il faut accepter le ton humoristique que l’auteure a voulu donner à cette histoire qui aurait pu être tragique.
– Venise Landry, Le passe mot

Une première lecture des écrits de l’auteure pour moi et je dois dire que j’ai adoré son écriture alerte et sarcastique. Son humour est également subtil et fin.
– Yannick Ollassa, Livresquement boulimique

La première chose qui frappe à la lecture de l’ouvrage, c’est le ton à la fois ironique, dramatique et humoristique qui caractérise l’écriture et les personnages. […] Un conte épique, savoureux, qui se lit d’un trait.
–  Revue Collections, vol.2 no 6

Trouver ce livre en librairie

Auteur

Véronique-Marie Kaye

Véronique-Marie Kaye est romancière et dramaturge. Elle a remporté le prix littéraire Trillium 2016 pour son roman Marjorie Chalifoux (2015) et a été finaliste au même prix, en 2014, pour sa pièce Afghanistan. Andréanne Mars est son troisième roman.

Lire la suite