De l’impuissance à l’autonomie, de Laurent Poliquin, finaliste au Prix du Canada en sciences humaines et sociales

De l’impuissance à l’autonomie : Évolution culturelle et enjeux identitaires des minorités canadiennes-françaises, de Laurent Poliquin, est finaliste au Prix du Canada en sciences humaines et sociales.

Lire le communiqué.

À propos du livre
De l'impuissance a l'autonomie

De l’impuissance à l’autonomie creuse en amont la dislocation du Canada français qui s’est réalisée dans les années 1960. L’ouvrage remet en question l’idée, très répandue, selon laquelle l’essor de l’identité québécoise aurait entraîné à lui seul l’éclatement du Canada français et impulsé le changement d’identité des minorités francophones du pays. Il démontre, au contraire, que la rupture s’est consommée au terme de discontinuités, et ce, au cours des décennies qui précèdent.

Durant la première moitié du XXe siècle, plusieurs événements viennent perturber les relations entre groupes minoritaires et ceux qu’ils perçoivent comme les autres, les Anglo-Canadiens et les Canadiens français du Québec: les crises scolaires en Ontario (1912), au Manitoba (1916) et en Saskatchewan (1931), ainsi que les crises de la conscription (1917 et 1944).

Dans cette étude, l’auteur analyse les discours journalistiques (Le DroitLe Patriote de l’OuestLa LibertéLa Survivance) publiés durant ces crises, ainsi que les discours relatifs à l’enfance – dont ceux véhiculés dans la littérature pour la jeunesse canadienne-française. Son objectif: saisir l’impact de ces discours sur les communautés et les mutations qu’ils provoquent dans la représentation collective des minorités.

De l’impuissance à l’autonomie permet de rendre compte des glissements identitaires à mesure qu’ils s’opèrent; il met en évidence l’autonomisation graduelle des minorités canadiennes-françaises.

L’annonce des deux lauréats des Prix du Canada 2018 se fera le 9 avril 2018 et les prix seront remis à l’occasion d’une cérémonie qui se tiendra dans le cadre du Congrès des sciences humaines 2018 à l’Université de Regina.

Les Prix du Canada consacrent des œuvres qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la recherche, sont rédigées de façon engageante et enrichissent la vie sociale, culturelle et intellectuelle du Canada. Il y a deux prix d’une valeur de 5 000 $ chacun, un en français et un en anglais.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements ou pour obtenir un exemplaire de presse, contacter Stéphane Cormier à scormier@prisedeparole.ca.

Laisser un commentaire